L'église

L'église Saint-André 

Une église du 15ème siècle
On ne construisait pas une église n'importe où, le lieu choisi était particulier, propice à permettre l'adéquation entre le principe terrestre, tellurique, et le principe céleste.











Consacrée à Saint André, l'église de Saron-sur-Aube, avec son charmant clocher restauré après les dégâts résultant de la grosse tempête de la fin du XXe siècle, date du XVe siècle. C'est un monument inachevé qui possède une nef triple. Ces trois nefs, presque égales en hauteur, sont voûtées et sont séparées par des colonnes rondes du XVe siècle.
Dans le chœur, on peut voir une Vierge à l'enfant du XVIIe siècle et des boiseries du XVIIIe siècle offertes par la famille Bochart.
L'église Saint-André renferme plusieurs dalles funéraires gravées du XVe siècle * et notamment celle d'un homme du pays et de sa femme, dont on peut lire facilement le nom : Félizot le Mire. L'inscription nous révèle aussi qu'il était marchand et bourgeois de Saron-sur-Aube, et qu'il est décédé le 19 avril de l'an 1411.
*Une autre dalle funéraire de Jehanne, épouse de Félizot de Mire et de Guillem de Bourguis, datant du 1er quart du 15e siècle  (1413 )
*Et une dalle funéraire de Christoffe de Loan et de sa femme, Antoinette de Warien, avec une petite figure agenouillée de son père, Christophe, capitaine et gouverneur de Coucy .
D'après les recherches récentes qui ont été réalisées, 80 personnes sont enterrées dans l'église.
Reliée au château par un couloir aujourd'hui obstrué, l'église faisait certainement partie de l'ensemble architectural formé autour du château et de ses dépendances

Derrière l'église, dans le mur du château on peut voir encore aujourd'hui, en avril 2013. Un conduit d'aération de ce couloir.
Voir les photos ICI >>



Le clocher est aujourd'hui équipé d'une horloge à deux cadrans datant de 1924. La sonnerie des heures se fait sur une cloche datant de 1854. Les grosses cloches, au nombre de deux, 400 kg pour la plus petite du nom de Louise Alexandrine Philomène et 600 kg pour la plus grosse, baptisée Marie Eugénie, datent de 1865.
Depuis 1994, par sécurité, les cloches ne se balancent plus : c'est désormais un marteau qui les frappe.
L'ancien mécanisme de l'horloge datant de 1801, et un cadran en bois de 1835 à une aiguille sont entreposés à la mairie.
Voir les photos ICI >>

L'ancien coq du clocher est entreposé à la mairie.
Voir les photos ICI >>

Depuis le 31 Mai 2013 une pierre tombale datant du 13 ème siècle est  exposée dans l'église.
Voir les photos ICI
>>



* Ces dalles funéraires sont classées comme objet aux Monuments historiques en date du 03.11.1966
Sources:
Recherches personnelles de Dominique Johner.
Bernard Thommeray-Dumay 1990/2 ( Saron-sur-Aube  Canton d'Anglure (Marne) et son histoire )
Documents  locaux, régionaux et recherches personnelles de Jean-François Vogt.


Photos: Jf Vogt


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite et de votre commentaire